Les finalistes du Moot Court 2011 s’affrontent sur les liens entre la propriété intellectuelle et les droits de l’homme, bien avant la réforme du brevet unique européen.